animaux de compagnie

animaux de compagnie

la gerbille

Origines

Rongeur Gerbille

On considère que la gerbille fait partie des « sept magnifiques » car, avec les souris, les hamsters, les cobayes, les écureuils, les lapins nains et les furets, la gerbille est l’un des compagnons de jeu les plus aimés des enfants. En outre, son caractère sociable et la facilité avec laquelle elle se laisse manipuler et caresser font d’elle un animal particulièrement apprécié et recherché. D’où vient-elle ? Des régions désertiques du nord de la Chine. Un premier coup d’oeil distrait pourrait la faire confondre avec un hamster ou une souris, mais en l’observant attentivement on note vite des différences. En voici quelques-unes : _ elle est plus grande qu’une souris et sa taille l’apparente plutôt à un jeune hamster ; _ sa queue est longue et n’est pas nue comme celle des rats mais entièrement couverte d’un poil doux, et elle se termine par un drôle de pinceau ; _ quand la gerbille est immobile, elle se redresse souvent un peu comme une vedette, en s’appuyant sur ses pattes arrière.

 

Variétés

 

Outre la gerbille de Mongolie, il existe d’autres races, peut-être moins courantes, mais tout aussi gracieuses. C’est le cas de la gerbille de Pallid (Gerbillus perpallidus), de la gerbille d’Égypte (Gerbillus pyramidum), plus petite et grassouillette, et de la mérione du Negev, dont la gerbille à queue grasse (Pachyuromys duprasi) est la sous-espèce la plus connue. Il s’agit d’un petit animal gracieux doté d’une étrange queue massive, rose et sans poil qui lui sert à « emmagasiner » l’eau et la nourriture pour survivre dans les périodes critiques, si fréquentes dans les climats désertiques où elle vit à l’état sauvage.

 

Maître idéal

 

La gerbille convient aux adolescents et adultes passionnés de biologie. Les gerbilles sont très intéressantes à étudier mais un peu vives pour des câlins.

Voici neuf questions à se poser avant de prendre une décision définitive :
1. Dispose-t-on d’un endroit convenable pour installer les gerbilles, confortable, calme et à la bonne température ?
2. Est-on en mesure de les soigner et de les montrer à quelqu’un si elles tombent malades ?
3. Dispose-t-on d’au moins une heure par jour pour les nourrir, les nettoyer, jouer avec elles ?
4. Les enfants en bas âge sont-ils prêts à avoir de petits animaux, à ne pas les considérer comme des jouets ?
5. S’il y a d’autres animaux à la maison, s’entendront- ils avec les gerbilles ? 6. Qui va s’en occuper pendant les vacances ?
7. Toute la famille est-elle d’accord, sans hésitations et sans doutes ?
8. Est-on certain que personne dans la maison n’est allergique au poil des animaux ?
9. Quelqu’un dans votre famille a-t-il des préjugés vis-à-vis des rongeurs qui ressemblent à des rats ?
Ce n’est qu’après avoir effectué cet examen approfondi que l’on peut passer à la deuxième étape: l'achat.

 

Mâle ou femelle ?

 

Il est important de le savoir afin d’éviter les imprévus, c’est-à-dire des portées de petits qu’il faudra ensuite placer correctement, ce qui n’est pas toujours facile. Mieux vaut donc deux mâles ou deux femelles qui s’entendent bien et ne créent pas de problèmes de surpopulation. Attention cependant à ne pas prendre une femelle ayant été en cage avec des mâles, au risque d’avoir des surprises ; il faut exiger des garanties du vendeur et se fier à son honnêteté.

 

Seul ou en couple ?

 

La gerbille peut être élevée en couple (qui sont unis pour la vie) ou en groupe.

 

L'âge idéal

 

La durée de vie moyenne de la gerbille oscille entre 3 et 5 ans. Mieux vaut les adopter quand elles ont plus de six semaines, de préférence à l’âge de 2 mois. Elles seront alors sevrées et indépendantes et n’auront plus besoin de leur mère. Comme elles auront vécu longtemps dans les cages du magasin, il y a peu de risques qu’elles n’aient pas l’habitude de se laisser manipuler et qu’elles soient timides.

 

Comportement

 

La gerbille est très sociable, facile à apprivoiser. Elle aime creuser des terriers.

 

Alimentation

 

On partira du principe qu’à l’état sauvage les gerbilles sont principalement herbivores et se nourrissent de feuilles, de brindilles, de racines et de graines, mais également d’insectes, de petits lézards, de grenouilles, d’oisillons, et parfois de petits serpents. Elles aiment accumuler de la nourriture dans leur nid. On connaît le cas d’une gerbille sauvage ayant ainsi réussi à entasser 20 kilos de graines. Cela dit, pour nourrir ces petites compagnes de façon équilibrée, en évitant à la fois les carences et les excès très néfastes pour leur santé, le menu idéal devra comprendre des graines, des fruits, des légumes, du foin et des protéines (croquettes pour chat, soja, vers, ou préparations industrielles conçues pour elles), tout en prenant quelques précautions par rapport à leur vie à l’état sauvage. La raison ? À l’état sauvage, les gerbilles mènent une activité physique très intense qui leur permet de manger sans problème ce qu’elles trouvent, alors que la vie en captivité implique certaines « restrictions » si l’on ne veut pas voir apparaître de problèmes d’intestins… ou de corpulence. Voyons donc comment bien les nourrir.

 

Santé

 

Le choix de la bonne « maison » est important pour héberger nos petites compagnes et il est essentiel de les installer de façon à leur éviter l’humidité, les courants d’air et les fortes variations de température, extrêmement funestes pour leur santé.

 

Reproduction

 

Maturité sexuelle : 1 an
Période de reproduction : toute l’année
Nombre de petits par portée : 4 ou 8
Durée de la gestation : 26 jours
Durée de la lactation : 3 semaines
Poids à la naissance : 3 g
Fin de la reproduction à 18 mois

 

Notations du Gerbille

**--
*---
*---
****
*---
*---
***-
**--
***-
*---
****
**--


11/08/2013
0 Poster un commentaire
Ces blogs de Nature pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres